Veuillez vous identifier pour accéder à la partie privée de ce site :



jacques van rillaerParmi les innombrables idées reçues créées ou relayées par la propagande psychanalytique, beaucoup concernent les thérapies comportementales et cognitives. Du fait de l'imprégnation freudo-lacanienne en France, les informations fiables sur le sujet ont souvent été importées, notamment de certains pays francophones. Le Professeur émérite de psychologie Jacques Van Rillaer, ancien psychanalyste et spécialiste des TCC, demeure l'un des plus compétents pour exposer ce que sont et ce que ne sont pas les thérapies cognitives et comportementales. 

 

Faits

        1. Deux usages du mot « comportement »
        2. Deux définitions de la psychologie scientifique
        3. Le comportement est toujours en situation
        4. Deux définitions des thérapies comportementales
        5. Pas de Père-fondateur, pas d’écrits canoniques
        6. « TCC » : un nom propice aux malentendus
        7. La base commune des associations de TCC

 

Légendes

        1. « Les effets des TCC, s’ils existent, sont transitoires ou superficiels, quand ils ne se révèlent pas nocifs »
        2. « Les TCC provoquent des substitutions de symptômes »
        3. « Les TCC sont des méthodes cruelles »
        4. « Les TCC c’est du conditionnement »
        5. « Les TCC déshumanisent »
        6. « Les TCC visent à normaliser »
        7. « Les TCC réduisent l’homme à son organisme »
        8. « Les TCC ne respectent pas la singularité de la personne »
        9. « Les TCC rejettent l’Inconscient »
        10. « Les TCC ne tiennent pas compte du passé »
        11. « Les comportementalistes ne font pas de thérapie personnelle »
        12. « Les TCC font le jeu de la société marchande »
        13. « Les TCC sont de droite ou d’extrême-droite »

Lire le texte en intégralité