Veuillez vous identifier pour accéder à la partie privée de ce site :



Chaque mois, le KOllectif 7 janvier vous proposera désormais d'analyser les propos d'un psychanalyste. "Lacânerie du mois" sera sélectionnée selon des caractères délirant et/ou antiscientifique face auxquels il convient de cultiver son esprit critique.

esthela solano suarezLa fin du mois de mai fut récemment marquée par la révélation d'une séquence inédite du documentaire Le Mur dans laquelle Esthela Solano-Suarez accuse clairement et sans détours les mères de l'autisme de leur enfant.

C'est donc sans grande hésitation que le KOllectif 7 janvier décerne Lacânerie du mois à cette psychanalyste de l'école de la cause freudienne.

Lire la suite...

jacques van rillaerJacques Van Rillaer avait publié cet article en version abrégée dans Science et Pseudo-Sciences (2012, n°300, p. 57-63), et nous le propose ici dans sa version intégrale, disponible sur son site et même traduite en néerlandais. Le lecteur y découvrira la face cachée, et guère reluisante, du folklore lacanien dont les croyances dominent fièrement le mouvement psychanalytique français. Celui-ci demeure bien impregné dans le domaine de la santé mentale du pays, souvent au détriment des pratiques de soin basées sur des preuves scientifiques. Jacques Van Rillaer reconnait lui-même avoir ignoré l'existence de la plupart de ces mensonges en tant que lacanien pendant plusieurs années. Ceux-ci gagnent donc à être connus et diffusés en guise de révélateur d'un double discours psychanalytique dont les usagers en santé mentale ne sauraient faire les frais plus longtemps.

Lire la suite...

Gérard MillerJean-Claude MalevalLorsque qu'un psychanalyste membre de l'école de la cause freudienne interroge un autre psychanalyste, également membre de l'école de la cause freudienne pour une revue grand public, le risque de désinformation n'est certainement pas à négliger. Le KOllectif 7 janvier en tient pour preuve cette entrevue récemment publiée dans l'hebdomadaire La Vie (24 mai 2012) entre Gérard Miller et Jean-Claude Maleval, et au cours de laquelle plusieurs contrevérités historiques et scientifiques sont énoncées avec autorité. L'opération vise à promouvoir la sortie du dernier livre du second des deux lacaniens, un ouvrage justement destiné à critiquer les dérives de la psychothérapie dite "autoritaire". L'assimilation des thérapies comportementales et cognitives (TCC) aux pires atrocités de l'histoire demeure l'une des stratégies les plus employées par les psychanalystes pour discréditer les approches scientifiques et pour légitimer leurs théories et pratiques sans avoir à répondre des critères de validité adoptés par la médecine moderne fondée sur les preuves. Trois membres du KOllectif 7 janvier analysent donc autant d'extraits de cette entrevue.

Lire la suite...

bernard grangerCe qui peut sembler une évidence pour de nombreux professionnels de santé mentale se doit d'être déclaré à plus grande échelle : le syndicat universitaire de psychiatrie se déclare attaché à une psychiatrie moderne fondée sur les éléments de validité que les patients sont en droit d'attendre et sur lesquels les psychiatres doivent fonder leurs pratiques. La validation des méthodes thérapeutiques devrait s'accompagner de preuves scientifiques, conformément à une démarche médicale élémentaire selon Bernard Granger, le nouveau président de ce syndicat interrogé par HOSPIMEDIA le 21 mai 2012.

Cette position n'est hélas pas celle de la plupart des syndicats de psychiatres, ce qui, combiné à d'autres divergences, a conduit Bernard Granger à déclarer récemment que le syndicat universitaire de psychiatrie (SUP) quittait le comité d'action syndical de la psychiatrie (CASP). 

Celui-ci regroupe donc désormais le Syndicat National des Psychiatres Privés (SNPP), le Syndicat des Psychiatres Français (SPF), le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux (SPH), l'Union Syndicale de la Psychiatrie (USP), le Syndicat des Psychiatres Salariés (SPS), et compte comme invités l'Association française fédérative des étudiants en psychiatrie (AFFEP) et l'Association des secteurs de psychiatrie en milieu pénitentiaire (ASPMP).

Pour mémoire, le CASP s'est insurgé contre la proposition de loi du député UMP Daniel Fasquelle qui vise à interdire les pratiques psychanalytiques dans l’accompagnement des personnes autistes au profit de la généralisation de méthodes éducatives et comportementales, et la fédération française de psychiatrie s'est révélée pour le moins critique à l'égard des récentes recommandations de la HAS dans la prise en charge de l'autisme.