Veuillez vous identifier pour accéder à la partie privée de ce site :



jacques van rillaerLes classifications psychiatriques ne bénéficient pas d'une bonne réputation, particulièrement dans notre pays où les nombreux praticiens d'orientation psychanalytique n'ont toujours pas digéré le virage athéorique du DSM dont la troisième version excluait en 1980 les références à la théorie freudienne. À l'instar des psychotropes qui ne sont ni des poisons démoniaques ni des potions magiques, ces classifications ne devraient pas être diabolisées ni vénérées mais considérées pour ce qu'elles sont : des outils imparfaits mais précieux, dénominateurs communs nécessaires à la recherche et dont les potentiels effets néfastes doivent être connus et pris en compte. Au delà des indignations caricaturales et autres pétitions anti-DSM qui masquent pour la plupart des tentatives de réhabilitation de la théorie psychanalytique, le Professeur Jacques Van Rillaer nous propose une analyse plus rationnelle de l'utilité et des dangers des catégorisations psychopathologiques.

 

Lire la suite...


Jacques Van RillaerElisabeth RoudinescoCette courte autobiographie d'Élisabeth Roudinesco a été publiée en 2006 à l'occasion de la sortie du Livre noir de la psychanalyse dans la revue de son ami Bernard-Henri Levy (La Règle du jeu). Le KOllectif 7 janvier ne saurait vous l'offrir sans y ajouter les commentaires toujours aussi éclairants du Professeur Jacques Van Rillaer. Vous remarquerez encore à quel point le discours de la grande ambassadrice française de la psychanalyse s'articule autour de la haine, une haine aussi 'fascinante" que "fascisante" et omniprésente face à laquelle la psychanalyse se doit de résister. N'est-ce pas?

 

Lire la suite...

Franck RamusPar Franck Ramus
Directeur de recherches au CNRS
Membre fondateur du KO7J (http://kollectifdu7janvier.org/)

 
 

Dans Libération du 14/02/2012, Bernard Golse affirmait: "Dans l'autisme, rien n'est validé, tout marche si on met le paquet, c'est l'intensité de la prise en charge qui compte". Dans mes questions à Bernard Golse du 17/02/2012 (qui n'ont jamais reçu de réponse), je l'interpellais particulièrement sur la 1ère partie de l'affirmation selon laquelle rien n'est validé.

Il se trouve qu'une étude récente permet également de discuter la 2ème partie de son affirmation selon laquelle " tout marche si on met le paquet, c'est l'intensité de la prise en charge qui compte". Il s'agit de l'étude suivante de Darrou et coll. (2010). Cette étude française, coordonnée par l'équipe d'Amaria Baghdadli à Montpellier, dresse un tableau édifiant des résultats de la prise en charge de "psychothérapie institutionnelle" proposée à la plupart des enfants autistes en France (ainsi qu'en Belgique, Suisse et Luxembourg francophones).

Lire la suite...

Le Soir
[le quotidien belge le plus lu par les francophones]
19-11-2012

Quand Philippe Val traite de fascistes les contradicteurs de la psychanalyse

jacques van rillaerphilippe valPassé maître dans l'art de l'invective creuse et méchante, Philippe Val, ex-patron de Charlie Hebdo promu à la direction de France Inter par l'ex-président français Sarkozy, a sobrement qualifié de... fascistes les éminents auteurs du Livre noir de la psychanalyse. Le Belge Jacques Van Rillaer (UCL), un des principaux contributeurs de l'ouvrage, en a vu d'autres, mais rarement d'aussi violentes. La sentence du « Torquemada de Radio France » est tombée comme une plate évidence, sur les ondes de la radio qu'il dirige, alors qu'il tentait de justifier la teneur un brin laudative de la journée spéciale Freud du 9 novembre dernier, sur France Inter : « Le Livre noir de la psychanalyse, un livre d'ailleurs à tonalité… Avec des auteurs, disons, assez louches, plutôt marqués à l'extrême droite, et une extrême droite qui ne sent pas toujours très bon, mais apparemment, ça n'a choqué personne ».

Lire la suite...