Veuillez vous identifier pour accéder à la partie privée de ce site :



logo KO7J noir

Cette rentrée plutôt chargée nous incite à récapituler certains évènements marquants survenus ces derniers mois. N'hésitez pas à réagir et à discuter avec nos lesmuriens sur notre page Facebook ou sur le Twitter du KO7J.

L'indépendance de la revue prescrire, toujours en question...

La prise de position pour le moins surprenante de la revue prescrire à l'égard des recommandations de la HAS sur la prise en charge de l'autisme ("ce guide privilégie les méthodes cognitivo-comportementales, et écarte les autres approches sans argument solide. Ce choix exclusif est non ou mal étayé") avait conduit Franck Ramus à rédiger une lettre ouverte. Dans sa dernière réponse du 8 juillet 2013, la rédaction s'était engagée à "revenir sur ce sujet dans un prochain texte avec des éléments de réponse plus précis", ce que nous attendons toujours... 

Lire sur le blog d'EFB : Le faux pas (faut pas!) de la revue Prescrire.

La complainte de Bernard Golse

Plus récemment, c'est un éditorial du célèbre Professeur de pédopsychiatrie qui a incité Franck Ramus à lui répondre, une fois de plus. Le Journal International de Médecine, qui s'adresse "à tous les praticiens pour qui la science ne s'arrête pas aux frontières de la France", a publié cette réponse sous un titre certes accrocheur, mais qui ne favorise guère le camp le plus rationnel et scientifique. Nous rappelons par ailleurs que les nombreuses questions posées par Franck Ramus à Bernard Golse (ici, ici, ou encore ici) restent à ce jour sans réponse...

De quoi parlent-ils quand ils parlent d'autisme?

Lorsqu'un éminent psychanalyste de l'ECF (et psychiatre) sort de l'hermétisme protecteur de la discipline pour exposer clairement sa démarche, Sophie Robert n'est jamais très loin. Cette dernière nous a sélectionné un extrait tout à fait "parlant" de cette conférence qui résume à merveille la prise en charge psychanalytique de l'autisme. Nous rappelons par ailleurs qu'après de multiples reports ayant prolongé la censure du MUR, celle-ci pourrait bien prendre fin le 8 novembre prochain.

Quel est l'intérêt de la neuropsychanalyse?

Il aurait été surprenant que le sempiternel retour à Freud des psychanalystes, pretexté par tout ce qui concerne l'humanité, ne s'applique pas également aux neurosciences. Franck Ramus s'interroge sur la complaisance de certains scientifiques à l'égard de cette neuropsychanalyse, une discipline qui consiste à associer chaque concept ou résultat neuroscientifique à une citation du viennois. Son article a été publié en septembre par le British Journal of Psychiatry, et traduit en français dans la foulée.

Lire sur le blog d'EFB : neuro-psychanalyse : késako?

Deux conférences à Toulouse

La première journée zététique de Toulouse aura lieu le samedi 23 novembre prochain et aura pour thème l'évaluation des psychothérapies et les dérives psychothérapeutiques. Nicolas Gauvrit y donnera la première conférence (EMDR, brain gym, rebirth et autres psychothérapies alternatives... Peut-on savoir si ça marche ?), et Brigitte Axelrad la seconde (Les ravages des faux souvenirs ou la mémoire manipulée en thérapie).

Déshonneur par association

Elisabeth Roudinesco est à l'origine d'une nouvelle polémique après la découverte par Mikkel Borch-Jacobsen de certains propos tenus au cours d'un entretien paru sur Mediapart en 2010 et qu'il tient pour diffamatoires à son endroit. Il est encore question, vous l'aurez deviné, d'antifreudisme, de révisionnisme, d'antisémitisme et d'extrême droite. Sa réponse a été publiée dans le prolongement de cet entretien, suivie d'une nouvelle réponse de l'inénarrable historienne de la psychanalyse dont certains propos restent par ailleurs mémorables.

 À suivre...